Comme un air …

13 mars 2012

de printemps qui me pousse sur le dance floor

« my kitchen is for dancing » est décliné en poster, tablier, torchon sur ce site :  not on the high street

Kokeshi Vierge Marie

27 mai 2011

En pleine saison des premières communions, profession de foi et autre baptême, j’ai trouvé  cadeau idéal :

n’est-elle pas charmante ?

En tout cas, ici, ma fille, ma belle-mère et moi sommes ravis !

cette petite Kokeshi se trouve chez Komikku ( 61 rue des petits-champs Paris 1er), une petite boutique on l’on trouve ces adorables poupées japonaises mais aussi tout le nécessaire pour les bento avec tes trucs kawaïîîî comme des mini pandas à piquer partout, des livres sur le Japon  et bien sur une énorme sélection de Manga qui ravie mes ado et tout ça avec un accueil et un conseil topissime.

Over the Rainbow cake !

24 mai 2011

Pour moi le « rainbow cake » était une sorte de Graal du gâteau de fête, un absolu à atteindre … un jour. Et puis au détour d’un brunch, je m’y suis mise, me disant qu’une bande de copains c’était mieux pour le tenter qu’une méga fiesta. Oui je me mets sous pression pour un rien.
C’est donc aidée par le blog de Rose and Cook, une autre française qui s’était frotté à ce dessert mythique et qui, surtout, avait traduit la recette, que je me suis lancée !

Voilà tout les ingrédients réunis et les bols. Au final il m’a fallu un immense saladier acheté en catastrophe car 24 blancs monter en neige ça prend de la place.

OOOOOO
OOOOOO

OOO

OOOOOO

OOOOOO

Pour séparer les 24 œufs j’ai fait comme Meryl* avec les doigts. J’ai adoré la sensation très sensuel sisi, promis et en plus on récupère bien tout le blanc et on ne risque pas de percer le jaune.

OOOOOO
* dans « the hours » très bon film d’ailleurs, mais à voir avec un moral d’acier, moi ça m’a laminé pour la soirée.

OOOOOO

OOOOOO

OOOOOO

Quand la pâte est prête la séparer en 7 et la colorer. Avec les colorants de votre choix bien sur, moi c’est Wilton, mais si quelqu’un me donne une solution plus « saine » et avec les mêmes couleurs après cuisson je suis preneuse.


OOOOO

OOOOO

Pendant la cuisson des pâtes vous avez le temps de tout ranger et de faire la « mousse barbapapa » !
Faire une énorme chantilly et la mélanger avec du gel neutre qui a l’immense avantage de « fixer » la chantilly et du coup tout tient. Après on aromatise avec le parfum Barbapapa comme on veut, c’est à dire on goûte jusqu’à l’approbation du testeur.

OOOOOO

OOOOOOOO

Les 7 pâtes une fois cuites, pas très glamour mais la couleur est là. Laissez leur le temps de refroidir avant de les assembler car la chantilly même avec le gel ne supporterait pas le chaud. De tout façon votre cuisine mérite encore un coup de rangement !

OOOOOOOO

OOOOOOOOO

OOOOOOOOO

Toujours pas très sexy mais juste pour vous dire la prochaine fois je mettrai plus de crème entre les étages.
ah oui, et surtout ne vous trompez pas dans l’ordre de l’arc en ciel, sinon c’est un peu délicat à rattraper, tout à fait c’est du vécu.

OOOOOOOO

OOOOOOOO

OOOOOOOO

Et TADAM !

oui, c’est un peu décevant mais moi j’adore, le côté « ben, pourquoi t’as pas décoré ton gâteau ??? » et les cris de la foules en délire quand on le coupe

et re-TADAM !!

Verdict : J’ai chronométré, ce petit bijou m’a pris 6 heures, ça tombe bien j’ai rien d’autre à faire ;o)
La pâte était très pratique à manier mais un peu trop « œuf » à mon goût, je tenterai un genre plus quatre quarts la prochaine fois et la crème pas assez épaisse, je crois que 50/50 doit être le bon accord.
Et puis surtout, je prendrai un moule plus petit. Là c’était un 25 cm de diamètre et le gâteau à la fin est vraiment énorme car il est très haut.
Pour gagner du temps en plus de prendre un moule plus petit, j’en prendrai 2 ou même 3. On gagne en temps de cuisson, de refroidissement aussi. Et du coup on a le courage de fignoler la couverture.

Pour la recette je n’ai rien changer à celle ICI de Rose & Cook. J’ai converti les cuillères en grammes, donc 28 cuil donnent 420 g , mais je me suis peut-être trompée d’où le côté omelette du résultat. C’est une bloguese adorable qui répond quand on lui pose des questions, une espèce rare.
Mes fournisseurs officiels sont Mora pour le matériel et les produits Wilton et G. Detou pour les ingrédients. En plus d’avoir un choix énorme ils sont d’excellents conseils.
Je vous laisse le tenter et si vous voulez voir d’autres exemples, jetez un œil par .

Hanami à Paris

16 mars 2011

Je ne viens plus trop par ici, je ne fais plus de soirée karaoké pour mon anniv’ de blog, je ne prends même plus la peine d’un self-portrait du jeudi par mois ou d’un tag qui traîne mais la fleuraison de mon sakura, c’est une tradition que je n’oublies pas.
En particulier cette année, évidemment, où le Japon est si cruellement frappé par la nature. Tout à l’heure, quand je prenais la photo, un japonais s’est arrêté dessous et à regarder longuement le ciel à travers les branchages. Je souhaite, j’espère que dans quelques semaines la terre et la mer se seront enfin calmés, que notre progrès n’aura pas tout caché et que les japonais fêteront l’Hanami et reprendront confiance.

Au jour le jour

12 janvier 2011

Je prends de plus en plus de photos avec mon téléphone alors je m’étais dit que cette année je ferrai un journal en photo, avec une photo et une légende par jour. Et puis ici et là la même idée a fleuri mais en le faisant « publiquement », alors comme je reste une exhibitionniste,  j’ai décidé de suivre le mouvement. En plus une nouvelle plateforme, ni vraiment un blog, ni facebook, ni twitter, un nouveau truc à apprivoiser : TUMBLR. Je n’ai pas résisté, vous pouvez donc me « suivre » ici :

PS : pas mal de blogueses y sont aussi mais je leur laisse le soin de vous le dire ;o)

PS ‘ : il y a un autre truc que j’aimerais bien essayer c’est « Pinterest »

Par où commencer ?

10 janvier 2011

je pourrais vous raconter Noël avec mes lutines ( et lutins) qui m’ont aidées à le faire comme dans les blogs US, vous parlez des vacances où ma principale occupation a été de changer de fauteuil pour me rapprocher ou m’éloigner de la cheminée ou bien encore vous narrer comment un Bellini a enivré mon 31. Mais …

je vais m’en tenir à vous souhaiter une année « 2011-y met vraiment » !

PS : oui, je sais le Bellini fait effet longtemps mais reconnaissez qu’en onze la rime n’est pas facile

Birkin dans la piscine

19 décembre 2010

Une nouvelle boutique Hermès à Paris rue de Sévres, entre Chantelivre et le Lutécia. C’est d’ailleurs dans l’ancienne piscine de l’hôtel le Lutécia qu’elle a pris place.
De grands paniers délimitent des espaces en bas d’un escalier aux rampes de cuir taupe vétus. C’est immense, il n’y a pratiquement personne (pour le moment), j’ai pu toucher les cuirs, regarder les sacs à Baguette (pratique n’est-ce pas d’avoir un sac pour le pain) et rêver d’être une executive woman élégant venu faire son shopping de Noël.
En revanche, je vous déconseille le restaurant on n’y sert pas d’alcool, ils vous recommande du thé, mais franchement, du thé ? Ils pensent qu’on a le temps d’aller faire pipi pendant une après-midi de magasinage ???

pour en voir plus un article ICI et le site de l’agence d’architecture qui a réalisé cette boutique, Rena Dumas

Happy Sunday Evening

28 novembre 2010



Un week-end berrichon qui nous rapproche du Père Noël !

Le féminin d’aspirateur

27 novembre 2010

Janine, Monica et Linda des aspiratrices pas comme les autres

moi, je dis, c’est magnifique !

Groupie

25 novembre 2010

Samedi grâce au tam-tam moderne j’ai su qu’il y avait un atelier Martine Camillieri au Musée en Herbe de la rue Hérold. Martine Camillieri ???!!! mais je suis fan ! Depuis ce jour où, chez Bonton Bazar, j’ai vu des boites blanches posées sur une table avec des trésors à l’intérieur en guise de calendrier de l’Avent. J’ai trouvé l’idée superbe avec ses gros numéros or. Comme par magie quelque temps plus tard, fred en a parlé sur son blog. J’ai découvert que cette table était la réalisation d’une artiste.
Bref, samedi j’ai embarquée les filles direction « cuillères décorées », elles ont adorés. Pas seulement le côté cuisine mais aussi les photos et les décors créés par Martine Camillieri, fait de petites bricoles de récup’ de petits jouets qu’on laisse souvent à l’abandon. Moi, j’ai pu parler à cette personne dont le travail me touche beaucoup et lui dire. Et comme une vraie groupie je me suis fait dédicacer son nouveau livre « je cuisine pour les doudous ».

Mercredi après-midi les enfants sont passés à l’action. J’ai fait fondre du chocolat noir, du chocolat-praliné et du chocolat-caramel. Un tour au frigo et hop dans les jolies petits sacs pour un petit cadeau aux maîtresses demain.

L’expo est au musée en Herbe jusqu’au 5 janvier 2011 en accés libre. Martine Camillieri vient de faire un nouveau livre  » je cuisine pour mes doudous », qui lui a pris 2 ans à faire, car elle voulait non seulement des fruits et légumes de saisons mais aussi les lumières de saisons. Le sens du détail.