Archive pour la catégorie ‘Je mange aussi mais si peu’

Over the Rainbow cake !

Mardi 24 mai 2011

Pour moi le « rainbow cake » était une sorte de Graal du gâteau de fête, un absolu à atteindre … un jour. Et puis au détour d’un brunch, je m’y suis mise, me disant qu’une bande de copains c’était mieux pour le tenter qu’une méga fiesta. Oui je me mets sous pression pour un rien.
C’est donc aidée par le blog de Rose and Cook, une autre française qui s’était frotté à ce dessert mythique et qui, surtout, avait traduit la recette, que je me suis lancée !

Voilà tout les ingrédients réunis et les bols. Au final il m’a fallu un immense saladier acheté en catastrophe car 24 blancs monter en neige ça prend de la place.

OOOOOO
OOOOOO

OOO

OOOOOO

OOOOOO

Pour séparer les 24 œufs j’ai fait comme Meryl* avec les doigts. J’ai adoré la sensation très sensuel sisi, promis et en plus on récupère bien tout le blanc et on ne risque pas de percer le jaune.

OOOOOO
* dans « the hours » très bon film d’ailleurs, mais à voir avec un moral d’acier, moi ça m’a laminé pour la soirée.

OOOOOO

OOOOOO

OOOOOO

Quand la pâte est prête la séparer en 7 et la colorer. Avec les colorants de votre choix bien sur, moi c’est Wilton, mais si quelqu’un me donne une solution plus « saine » et avec les mêmes couleurs après cuisson je suis preneuse.


OOOOO

OOOOO

Pendant la cuisson des pâtes vous avez le temps de tout ranger et de faire la « mousse barbapapa » !
Faire une énorme chantilly et la mélanger avec du gel neutre qui a l’immense avantage de « fixer » la chantilly et du coup tout tient. Après on aromatise avec le parfum Barbapapa comme on veut, c’est à dire on goûte jusqu’à l’approbation du testeur.

OOOOOO

OOOOOOOO

Les 7 pâtes une fois cuites, pas très glamour mais la couleur est là. Laissez leur le temps de refroidir avant de les assembler car la chantilly même avec le gel ne supporterait pas le chaud. De tout façon votre cuisine mérite encore un coup de rangement !

OOOOOOOO

OOOOOOOOO

OOOOOOOOO

Toujours pas très sexy mais juste pour vous dire la prochaine fois je mettrai plus de crème entre les étages.
ah oui, et surtout ne vous trompez pas dans l’ordre de l’arc en ciel, sinon c’est un peu délicat à rattraper, tout à fait c’est du vécu.

OOOOOOOO

OOOOOOOO

OOOOOOOO

Et TADAM !

oui, c’est un peu décevant mais moi j’adore, le côté « ben, pourquoi t’as pas décoré ton gâteau ??? » et les cris de la foules en délire quand on le coupe

et re-TADAM !!

Verdict : J’ai chronométré, ce petit bijou m’a pris 6 heures, ça tombe bien j’ai rien d’autre à faire ;o)
La pâte était très pratique à manier mais un peu trop « œuf » à mon goût, je tenterai un genre plus quatre quarts la prochaine fois et la crème pas assez épaisse, je crois que 50/50 doit être le bon accord.
Et puis surtout, je prendrai un moule plus petit. Là c’était un 25 cm de diamètre et le gâteau à la fin est vraiment énorme car il est très haut.
Pour gagner du temps en plus de prendre un moule plus petit, j’en prendrai 2 ou même 3. On gagne en temps de cuisson, de refroidissement aussi. Et du coup on a le courage de fignoler la couverture.

Pour la recette je n’ai rien changer à celle ICI de Rose & Cook. J’ai converti les cuillères en grammes, donc 28 cuil donnent 420 g , mais je me suis peut-être trompée d’où le côté omelette du résultat. C’est une bloguese adorable qui répond quand on lui pose des questions, une espèce rare.
Mes fournisseurs officiels sont Mora pour le matériel et les produits Wilton et G. Detou pour les ingrédients. En plus d’avoir un choix énorme ils sont d’excellents conseils.
Je vous laisse le tenter et si vous voulez voir d’autres exemples, jetez un œil par .

Zlurp !

Mardi 16 novembre 2010

La première fois que j’ai entendu parler du « zenzoo » ça s’appelait « bubble tea » et c’était sur Soïshi, un blog culinaire suisse sous influence nippone, et ça m’avait beaucoup intriguée. Et puis dans la rue j’ai commencé à voir des gens se promener avec cette drôle de boisson, il fallait que je trouve sa source. C’est grâce à ma nièce hongroise que j’ai pu enfin goûter cette spécialité taïwanaise. World culture quand tu nous tient !

Je suis devenue accro à ces petites perles de tapioca, qu’on aspire avec une grosse paille, pour l’instant je n’ai pris que le parfum thé matcha mais il y en a plein d’autres.

il y a plusieurs endroits où les trouver dans Paris comme Zenzoo, 37m2 ou encore Bubble tea et si vous voulez en faire chez vous c’est par .

Bœuf cru !

Lundi 28 juin 2010

Ma belle-sœur Laure m’a donnée une recette géniale. Cette recette se prépare 3 jours à l’avance et attend tranquillement la fête dans le frigo. C’est l’équivalent carnivore du saumon Gravläx et il peut se servir comme celui-ci avec des pommes de terres vapeurs et des sauces, moi je le sers avec des pommes de terre grenaille que j’asperge d’huile d’olive et de fleur de sel avant de mettre au four.
Je voulais vous la donner pour la saison des fêtes où tout doit être prêt à 12h30 et où vous devez aller à la messe avant. La grande série des 1ères communions, profession de foi et autres mariages. Mais, j’étais surbookée  !

boeuf-guerandais

(si vous clickez sur la recette vous pouvez télécharger la version imprimable en A4, ne me remerciez pas ça me faisait plaisir)

j’en profite pour vous parler de mon nouveau boucher. C’est un mec formidable, il a des viandes excellentes, je peux lui passer commande 24h/24h, 7j/7j et il vient me livrer à la maison le jour même ou le lendemain. Ma viande arrive dans  une magnifique boite qui peut rester hors du frigo pendant 48h (donc le gardien peut le réceptionner ou vous pouvez vous faire livrer au bureau). La viande est sous-vide donc elle se conserve 10 jours au frigo sans problème. Et poire dans la cuisse, il propose des colis à thème, en ce moment grillades et brochettes. On click sur son logo et le plus dur est fait !

carredeboeuf

Vénereu

Lundi 22 juin 2009

Vendredi j’ai cuisiné les recettes de Neneh Cherry du Elle, le blondie et les muffins aux jalapenos et j’avais fait de sublîîîmes photos, of course, pour vous montrer tout ça.
Mais Lechef a tout effacé, je reconnais sur un malentendu, le résultat reste le même plus rien à vous montrer. Je vous dis quand même que les recettes étaient top, j’ai mis moins de sucre que prévu et la prochaine fois j’en mettrais encore moins, les jalapenos ont été remplacé par des poivrons et des petits pois.
Pour les recettes soit vous attendez que je les refasse, soit vous avez le Elle, soit vous allez chez la Poule qui a aussi tenté le blondie.

gator

Là, c’est un 4/4 coupé en 2 et fourré de chantilly et de fraises que j’avais fait pour mon cousin « R le gourmand »,
un post sans photo c’était trop triste.

Bagels

Lundi 18 mai 2009

Voici la recette qui vous transporte direct à NY, les bagels, rien que de dire le nom et on y est déjà. Cette recette je l’ai trouvée sur un blog cuisine que j’adore SOISHI. Ce blog je l’aime tout d’abord pour ces photos, elles sont sublimes et c’est pas facile de prendre en photo des plats, je sais de quoi je parle. Ce blog c’est bien sur des recettes, comme les images très précises, très fines. Et puis ce blog bien que l’auteur soit suisse, il est très près du Japon et ça m’a définitivement conquise.

La recette est facile, longue, mais facile, la dernière partie pour faire les petits boudins, on peut engager des petites mains. Je n’avais pas de levure sèche, j’ai pris la classique Francine. Les bagels étaient excellents, denses et moelleux à la fois et puis les manger à la sortie du four, c’est un truc que même à NY je n’avais jamais fait ;o)

La recette chez SOISHI c’est ICI, et j’ai fait une version imprimable « recette bagel impression »

Je me mets à table !*

Mardi 10 mars 2009

Merci pour les compliments sur mes macarons mais n’oubliez pas sur un blog on montre le plus beau, on recadre, on ne voit qu’un côté des choses. Je vais élargir l’angle.
Tout d’abord les macarons c’était pour moi un peu la pâtisserie de pâtissier par excellence donc pas faisable. Et puis il y a eut Mercotte et ses émules et j’ai commencé à me dire pourquoi pas. Pendant 2 ans, jusqu’à ce que Silo m’embarque dans l’aventure avec beaucoup d’autres. Et encore j’étais toujours intimidé, donc j’ai recruté une copine de force.
Je me suis occupé du matériel et des fournitures ad hoc, je sais c’est facile quand on habite Paris. Et vendredi 13h on s’est lancé. On a beaucoup rigolé, les doigts qui collent, les batteurs qui explosent, les « c’est quoi structurer les blancs ? ». Et enfin l’extase de la collerette !
Sauf qu’à la sortie du four c’était plus pareil, malgré la feuille siliconnée, c’était collé

et vous aurez aussi remarqué que la collerette ne fait pas le tour (c’est ceux de la première photo).
On a recommencé et là c’était collé et fendillé

On a recommencé et là la préparation était tellement ferme que j’ai du aplatir mes tas et ce fût décollé mais trop cuit

ça ne se voit pas trop mais il sont bronzés

Mais j’ai quand même fait une pyramide

franchement de guingoi mais voilà le plus important, pour elles je suis la reine du macaron ! Et puis avec Mercotte, dont je viens de commander le LIVRE et qui répond à tout mes mails désespérés, je suis sûre que j’y arriverai pour de bon !!!

Pour les garnitures, j’ai fait selon les méthodes de Mercotte toujours, pistache un régal, rose sublime, caramel beurre salé après un ratage j’ai attendu que le caramel soit froid pour ajouter le beurre et il y a un petit goût de caramel trop cuit et puis framboise où je trouve qu’on sent trop le chocolat blanc donc la prochaine fois ça sera juste fruit+sucre.
Et puis surtout je trouve ça trop sucré donc, comme je l’ai vu sur un blog aujourd’hui (désolé je ne sais plus lequel), je vais faire des garnitures beaucoup moins sucrées.

Les macarons comme si vous y étiez !

Lundi 9 mars 2009

Macarons party !

Lundi 9 mars 2009

J’ai relevé le défi lancé par Silo et Audrey

Macarons à la rose

merci Mercotte, la première a m’avoir laissé entrevoir la possibilité que c’était possible et merci de venir en aide à toutes les desperate macaron’s girl !

ça tente quelqu’un ?

Mercredi 11 février 2009

Ces cookies je les ai vu une première fois, puis là et j’ai craqué et ils venaient en fait de . Bref un loin chemin pour arriver chez moi et je ne le regrette pas. Très facile à réaliser et à dévorer !

Cookies (24 environ)

- 220 g + 150 g de chocolat noir
- 60 g de beurre
- 110 g de farine
- 1/2 sachet de levure
- 1/2 c à c de sel
- 2  œufs
- 160 g de cassonade

Préchauffer le four à 160°C.

- faire fondre le beurre et 220 g de chocolat
- mélanger la farine, la levure et le sel
- battre les œufs et le sucre
- ajouter aux œufs-sucre le chocolat fondu puis la farine
- mélanger 100 g de chocolat noir coupé en petits carrés
- faire 24 petits tas de pâte sur du papier sulfurisé. Attention ils vont s’étaler
- éventuellement (si vous n’avez pas oublié comme moi), décorer avec les 50 g de chocolat restant

Faire cuire pendant 10 minutes
Laisser refroidir pendant 10 minutes avant d’y toucher

à 5 heures …

Mardi 28 octobre 2008

après une chasse aux champignons épuisante

et comme je suis une fille sympa, je vous donne les recettes.

Lemon Curd, recette du blog « c’est moi qui l’ai fait ! »
Pour un gros pot (voir photo)

Le zeste de 2 citrons (non traité)
1 dl de jus de citron (à peu près 2 citrons donc)
150 g de sucre
4 œufs
100 g de beurre doux

Prélevez le zeste des 2 citrons (avec une râpe fine ou mieux un zesteur), en faisant bien attention de ne pas râper la chair blanche
Pressez les citrons
Dans un grand bol, mettez le jus de citron, les zestes, le sucre, les 4 œufs et le beurre coupé en petits morceaux.
Préparez un bain-marie en faisant frémir de l’eau dans une casserole.

Posez votre bol sur la casserole d’eau frémissante sans que le fond du bol touche l’eau (toucher le fond pour vérifier qu’il soit sec).
Fouettez votre mélange jusqu’à ce qu’il épaississe. Cette opération prend à peu près 15 minutes sachant qu’au début vous n’aurez pas besoin de remuer constamment.
En revanche, remuez constamment vers la fin.

Lorsque la sauce a épaissi, versez-la dans un bol ou un pot en verre.
Laissez refroidir, couvrez et mettez au réfrigérateur.

Scones recette de Jamiiiie Oliver via « une poule à petits pas »
pour 12 scones environ
450 g de farine
1,5 sachet de levure
120 g de beurre
2 œufs + 1 pour dorer
un peu de lait
120 g de raisins secs, jus d’orange

Préchauffer le four à 200°C.
Faire tremper 120g de raisins secs dans du jus d’orange…
Mettre dans un bol la farine avec la levure et le beurre, mélanger avec les doigts
Dans un autre bol, battre 2 oeufs, 5 c.s. de lait. et les raisins égouttés ainsi qu’une bonne pincée de sel.
Former un puits dans le premier mélange et y verser le second, travailler pour obtenir une pâte souple et non collante, au besoin ajuster avec un peu de lait ou de farine
Sur un plan fariné, étaler votre pâte sur une épaisseur d’environ 2cm…
A l’aide d’un emporte-pièce de 7cm ou d’un verre, former vos scones. Attention ne pas tourner pour « emportez-piècé » car sinon le scone lèverai moins bien.

Posez les scones sur du papier sulfurisé sur la grille du four,

Enfournez pour environ 12-15 minutes, et dégustez encore tiède
avec du lemon curd !